Renforcement des capacités 2015 — 2019

Ren­force­ment des capacités

Pro­jetAC-3–09: Ren­force­ment des capac­ités pour l’approvisionnement en eau potable en Haïti (AC-3–09)
Durée du pro­jet : 5 ans
Local­i­sa­tion de l’action :  Diverses régions d’intervention d’Objectif Tiers Monde, essen­tielle­ment les com­munes de Car­refour, de Léo­gane, de Fonds Ver­rettes, de La Val­lée de Jacmel et de Port-Salut dans les départe­ments de l’Ouest, du Sud-Est et du Sud en Haïti.

Béné­fi­ci­aires : Le béné­fi­ci­aire direct est le parte­naire SOHPAD dont le savoir-faire en ce qui con­cerne la plan­i­fi­ca­tion, la mise en œuvre et l’accompagnement des comités locaux dans la ges­tion des sys­tèmes d’approvisionnement mis en place, ainsi qu’en hygiène d’eau. Indi­recte­ment, les comités locaux béné­fi­cient de for­ma­tions de meilleures for­ma­tions et d’un accom­pa­g­ne­ment de meilleure qual­ité de la part de SOHPAD. Les béné­fi­ci­aires des sys­tèmes d’approvisionnement qu’ils met­tent en place en col­lab­o­ra­tion avec SOHPAD est de qual­ité élevée et fiable.
Actuelle­ment SOHPAD est devenu une organ­i­sa­tion bien con­nue en Haïti et il reçoit de plus en plus de deman­des de la part de béné­fi­ci­aires poten­tiels. La dura­bil­ité des citernes et des cap­tages est assurée par le choix de solu­tions tech­niques adéquates.
Un élé­ment au moins aussi impor­tant pour assurer la dura­bil­ité est l’implication de la pop­u­la­tion dans la phase de plan­i­fi­ca­tion de mise en œuvre et de ges­tion après le pro­jet.  Tout d’abord SOHPAD réalise des for­ma­tions en hygiène de l’eau et en entre­tien du sys­tème pour chaque com­mu­nauté qui béné­fi­cie d’une mesure d’approvisionnement en eau.  Ensuite une impor­tance par­ti­c­ulière est accordée à la mise en place d’un comité local qui s’occupera de la ges­tion de la dis­tri­b­u­tion de l’eau et du payement de coti­sa­tions suff­isantes pour per­me­t­tre la prise en charge locale de répa­ra­tions et de l’entretien du système.

Parte­naires locaux : Sol­i­dar­ité des Organ­i­sa­tions Haï­ti­ennes en faveur des Paysans dému­nis (SOHPAD)

Antécé­dents de l’action: L’organisation parte­naire, SOHPAD, s’est con­sid­érable­ment dévelop­pée au cours des cinq dernières années et les quipes tech­niques ont pu acquérir de bonnes con­nais­sances en ce qui con­cerne la mise en œuvre tech­nique de sys­tèmes d’approvisionnement en eau, que ce soit la con­struc­tion de citernes, le cap­tage de sources ou des réseaux d’adduction d’eau potable plus com­plexes. De nom­breuses for­ma­tions pra­tiques, effec­tuées par des tech­ni­ciens bénév­oles lux­em­bour­geois, lors de la réal­i­sa­tion des pro­jets men­tion­nés ci-dessus et les for­ma­tions effec­tués par EAUa­sis, Indig’eau et ALTECH ont pu réaliser un solide socle de com­pé­tences. D’autre part, la ges­tion admin­is­tra­tive des pro­jets est assurée actuelle­ment par une équipe de ges­tion com­pé­tente.
Actuelle­ment, SOHPAD est dev­enue une organ­i­sa­tion bien con­nue en Haïti et elle reçoit de plus en plus de deman­des de la part de béné­fi­ci­aires poten­tiels. Un sys­tème de d’évaluation des deman­des, basé sur l’analyse de besoins les plus urgents, à été mis en place par SOHPAD. Ensuite, SOHPAD pré­pare les deman­des de finance­ment ensem­ble ave le comité local des bénéficiaires.

Per­spec­tives de dura­bil­ité de l’action : Dès le début OTM a con­staté que l’absence de savoir-faire est une des causes majeures de la sit­u­a­tion déplorable des infra­struc­tures d’approvisionnement en eau potable.
Grâce à la créa­tion de SOHPAD, des pro­grès dans la con­cep­tion tech­nique et la réal­i­sa­tion de sys­tèmes d’approvisionnement en eau potable par des tech­ni­ciens haï­tiens ont pu être réal­isés.
Néan­moins, par la con­tin­u­a­tion des for­ma­tions et l’encadrement des tech­ni­ciens haï­tiens lors de la réal­i­sa­tion d’infrastructures d’approvisionnement en eau potable deux objec­tifs sont prin­ci­pale­ment visés :

  • L’amélioration des con­nais­sances et du savoir-faire des tech­ni­ciens haï­tiens avec lesquels Objec­tif Tiers Monde a tra­vaillé précédemment.
  • La for­ma­tion de nou­veaux techniciens

La for­ma­tion de nou­veaux tech­ni­ciens est un souci con­stant et par­ti­c­ulière­ment impor­tant pour ren­forcer et aug­menter l’autonomie de SOHPAD. Ainsi SOHPAD devient moins dépen­dant d’un petit nom­bre de tech­ni­ciens et des aléas (mal­adies, démé­nage­ment vers d’autres régions d’Haïti, …) et les travaux de SOHPAD ne souf­frent pas de ces aléas.

Bud­get: 76.475,15 Euro pour 5 annés