Ecole Gros Chev.

Pro­gramme de reboise­ment par l’éducation à Gros Cheval (AC‑3–14)
Durée du pro­jet :
2010–2014
Local­i­sa­tion de l’action: Gros Cheval fait par­tie d’une sec­tion rurale de la com­mune de Fonds-Ver­rettes dans le départe­ment de l’Ouest, Haïti
Parte­naire local :
Le parte­nar­i­at entre l’Association des Petits Planteurs de Gros Cheval et Objec­tif Tiers Monde a com­mencé en 2004 par le finance­ment d’une décor­tiqueuse de blé en vue du développe­ment de la cul­ture de blé.
Il y avait des réflex­ions com­ment lut­ter con­tre le déboise­ment. En effet, les respon­s­ables d’APPGC sont très préoc­cupés par la sauve­g­arde de la forêt des Pins, l’une des seules forêts encore par­tielle­ment intacte d’Haïti et local­isée en par­tie dans la com­mune de Fonds Ver­rettes. Cette forêt a une très grande impor­tance pour la région et les éboule­ments, inon­da­tions et destruc­tions à Fonds Ver­rettes suite au cyclone Jeanne en 2004 sont en grande par­tie dues à la déforesta­tion de la forêt des Pins et à l’érosion qui en découle.
Action : A par­tir de l’année sco­laire 2006/2007, l’école a com­mencé le pro­jet «Reboise­ment par l’éducation à Gros Cheval ». L’action s’appuie sur la dynamique de « respon­s­abil­i­sa­tion envi­ron­nemen­tale ». Les élèves et leurs par­ents plantent des arbres et sen­si­bilisent ain­si toute la région.
Béné­fi­ci­aires : Les béné­fi­ci­aires directs sont 600 enfants, issus de familles dému­nies de Gros Cheval. Leurs par­ents sont égale­ment des béné­fi­ci­aires directs car la plan­ta­tion d’arbres aug­mentera la sécu­rité de leurs récoltes. L’ensemble de la pop­u­la­tion de Gros-Cheval, estimée à plus de 15.000 per­son­nes, béné­fi­cie indi­recte­ment du pro­jet via  les organ­i­sa­tions paysannes locales. Un autre groupe de béné­fi­ci­aires indi­rects est con­sti­tué par les pop­u­la­tions habi­tant en aval de Gros Cheval, pour lesquelles le risque d’inondations sera diminué.