Développement de la société civile

Développe­ment de la société civile

Le développe­ment de la société civile est amené à jouer un rôle cru­cial dans des pays ou régions qui souf­frent des mul­ti­ples crises poli­tiques. Il est impor­tant de dynamiser la vie asso­cia­tive non poli­tique en vue de chercher des moyens pour le développe­ment durable du pays.

Enjeu de la durabilité

OTM Haiti pense qu´il néces­saire de canaliser la moti­va­tion fréquem­ment trou­vée chez les parte­naires et béné­fi­ci­aires des pro­jets en vue de les sen­si­biliser à se pren­dre en main et d’inciter cette pop­u­la­tion à main­tenir les résul­tats obtenus après la fin des projets.

Dans ce con­texte, un objec­tif d´OTM est de ren­forcer sys­té­ma­tique­ment ses parte­naires et leurs organ­i­sa­tions de base. Une par­tie du ren­force­ment est pos­si­ble par la réal­i­sa­tion des for­ma­tions dans les domaines con­cer­nant les divers pro­jets d’OTM.

Nous citerons les diverses for­ma­tions par domaine et les exem­ples de réal­i­sa­tions lors de l´AC3 en 2014

Dans le domaine de l´éducation de base :

  • For­ma­tions péd­a­gogiques des insti­tu­teurs et enseignants.

Ses­sions péd­a­gogiques en août à Car­refour et à Beau-Séjour, A Car­refour il y a eu une par­tic­i­pa­tion de 39 enseignants des écoles EHC, Frères Joseph (AAEDB) et Insti­tu­tion Mixte d’APAD. A Beau-Séjour, la par­tic­i­pa­tion était d’environ 30 enseignants.

Un con­tenu impor­tant dans ces ses­sions est l´apprentissage et l’approfondissement de la méth­ode par­tic­i­pa­tive, qui fait appel à une recherche très active de réponses face à des ques­tions ou des prob­lèmes posés.

Dans le domaine de l’artisanat:

  • For­ma­tions pro­fes­sion­nelles dans les Cen­tres de for­ma­tion pro­fes­sion­nelle des PFST et dans les écoles EHC et Frères Joseph (AAEDB)

Dans les domaines eau et électricité

  • Trans­mis­sion des con­nais­sances et de savoir-faire sur le ter­rain faite par les bénév­oles auprès des jeunes haï­tiens qui tra­vail­lent avec eux
  • D´autre part, un jeune haï­tien de l’association parte­naire ODEV est en train de finaliser des études en tech­niques élec­triques avancées. Un autre jeune mem­bre de l’association ODEC va démar­rer le même type d’études en 2015 dans le con­texte de l’AC4.
  • Les for­ma­tions en hygiène d’eau sont d’une grande impor­tance suite par­ti­c­ulière­ment à l’épidémie de choléra en Haïti

Dans le domaine du ren­force­ment pro­pre­ment dit

  • For­ma­tions pour améliorer les capac­ités de ges­tion, rédac­tion­nelles (propo­si­tion des pro­jets, rap­ports, etc.).

Ce ren­force­ment présente un car­ac­tère trans­ver­sal aux autres domaines avant exposés et a pour but d´augmenter les capac­ités des parte­naires locaux et d’assurer à l’avenir la dura­bil­ité des avan­tages générés par l´ensemble des pro­jets d´OTM et de ses partenaires

For­ma­tion de BINT con­cer­nant le GCP-CL

En mars 2014, la for­ma­tion a eu lieu dans le cen­tre de con­férences et de réu­nion des PFST-PàV. Près de 33 par­tic­i­pants des 15 parte­naires haïtiens

Lors de cet événe­ment, les parte­naires ont pu aussi appli­quer leurs nou­velles con­nais­sances en vue de la for­mu­la­tion de leurs pro­jets de l’AC4 (Voir rap­port dans l’annexe III.3.a.)

PLODPH (Plate-forme des Organ­i­sa­tions pour le Pro­grès et le Développe­ment d’Haïti, ancien PLOHD):

Cette plate-forme d’échange et de col­lab­o­ra­tion entre plusieurs parte­naires d’OTM a créé des com­mis­sions en vue de résoudre des prob­lèmes de manque de par­tic­i­pa­tion des organ­i­sa­tions mem­bres et de cer­tains con­flits internes.

Pour ce qui con­cerne l’analyse des résul­tats obtenus dans le présent volet (DSC) lors de l’AC3, BINT a rendu son rap­port « “Une étude de cas: ASSAJEH ». En effet, cette dernière a parmi ses objec­tifs celui d’aider les petites entre­prises haï­ti­ennes à trou­ver des moyens d’investissements. Pour l’instant, ASSAJEH est surtout con­cen­tré sur la ges­tion des crédits déjà alloués. BINT recom­mande à OTM de don­ner des moyens de fonc­tion­nement suff­isants en vue de son autonomie à long terme. C’est un sujet à suivre lors du déroule­ment de l’AC4. (Voir rap­port dans l’annexe III.3.b.)

Finale­ment, le parte­naire haï­tien EPSA-M (Entre­prise de Presta­tion de Ser­vices Admin­is­trat­ifs et Mul­ti­ser­vices) est un cas de réus­site parmi les petites entre­prises appuyées par ASSAJEH. Elle a con­tinué à con­solider son tra­vail d’appui auprès des parte­naires d’OTM.