Activités artisanales et productrices et emplois dans plusieurs régions rurales

Activ­ités arti­sanales et pro­duc­tri­ces et emplois dans plusieurs régions rurales

En 2014, ce domaine a con­tinué à se dévelop­per suiv­ant trois volets :

  1. La for­ma­tion pro­fes­sion­nelle des jeunes haïtiens
  2. La créa­tion d’entreprises par de jeunes haïtiens
  3. La trans­for­ma­tion de la pro­duc­tion agricole

  1. La for­ma­tion pro­fes­sion­nelle des jeunes haïtiens

Il est intéres­sant de pro­mou­voir la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle arti­sanale dès la fin de l’école pri­maire parmi les jeunes élèves afin de faciliter leur accès au monde du tra­vail et à une exis­tence digne de ce nom. Des for­ma­tions de base sont tou­jours offertes à l’EHC et à l’école Frères Joseph (AAEDB) en menuis­erie et en car­relage respec­tive­ment. En 2014, il y a eu 14 appren­tis en menuis­erie chez EHC et 17 en car­relage à l’école Frères Joseph.

Lors de la péri­ode 2010–2014 et en ce qui con­cerne le cen­tre de for­ma­tion pro­fes­sion­nelle des PFST-CL (AC-3–05) et PFST-PS (AC-3–06), voici ci-dessous les tableaux de par­tic­i­pa­tion aux formations

Nom­bre d’apprentis for­més par années
Parte­naire PFST-CL
Branche Année 2009/2010 Année 10/11 Année 11/12 Année 12/13 Année 13/14 Total
Menuis­erie 15 16 21 6 26 94
Fer­ronnerie 6 7 8 3 23 47
Art ménagers 28 45 40 13 43 169
Hor­ti­cul­ture 48 59 282 197 315 901
Total 97 127 351 219 417 1211
Nom­bre d’apprentis for­més par anné
Parte­naire PFST-PS
Branche Année 2009/2010 Année 10/11 Année  11/12 Année 12/13 Année 13/14 Total
Menuis­erie 28 27 29 40 47 171
Fer­ronnerie 13 5 39 39 44 140
Total 41 31 68 79 91 311

Ces dernières for­ma­tions sont plus appro­fondies que celles offertes dans les écoles EHC et Frères Joseph.

Dans le tableau ci-dessus, il y a aussi les for­ma­tions con­cer­nant les Arts ménagères très demandées par les filles. Mais, nous remar­quons que les procé­dures d’accès à toutes les for­ma­tions ne font pas de dif­férence en ce qui con­cerne le genre.

D’autre part en 2014, EPSA-M a con­tinué à faire des for­ma­tions en EXCEL, WORD et infor­ma­tique de base auprès de nos parte­naires AAEDB, APAD, EHC, ODEC et auprès des sta­giaires d’EPSA-M même. Neuf cer­ti­fi­cats con­cernés ont été délivrés.

  1. La créa­tion d’entreprises par de jeunes haïtiens

Si un jeune a suivi une for­ma­tion pro­fes­sion­nelle, il est sou­vent néces­saire de con­tin­uer son encadrement par exem­ple pour lui don­ner la pos­si­bil­ité de créer une petite entreprise.

Dans le con­texte du pro­jet AC3-07, OTM a développé une procé­dure d’offre de crédits à rem­bourser pour sept petits entre­pre­neurs haï­tiens à tra­vers ASSAJEH. Les résul­tats sont plutôt mit­igés en ce qui con­cerne les remboursements:

  • 5 n’ont pas encore fini de rembourser
  • AEM est à jour
  • EPSA-M a fini complètement

Cepen­dant, la per­spec­tive pour l’AC4 est de don­ner les pos­si­bil­ités à ASSAJEH de jouer un rôle plus impor­tant que celui de ges­tion­naire des crédits alloués.Pour ce qui con­cerne les emplois créés ou con­servés dans le cas des entre­prises parte­naires d’OTM, nous présen­tons les tableaux de 2 cas typiques :

FOCAPA (boulan­gerie asso­cié à l’école EHC)

Nom­bre de salariés et de sta­giaires chez le partenaire-entreprise
Parte­naire FOCAPA
Année Nom­bre de salariés Nom­bre de stagiaires Nom­bre total du personnel
2010 13 13
2011 13 13
2012 14 14
2013 15 15
2014 14 14

EPSA-M :

Nom­bre de salariés et de sta­giaires chez le partenaire-entreprise
Parte­naire EPSA-M    
Année Nom­bre de salariés Nom­bre de stagiaires Nom­bre total du personnel
2010 3 1 4
2011 3 1 4
2012 3 1 4
2013 4 1 5
2014 5 1 6
  1. La trans­for­ma­tion de la pro­duc­tion agricole

L’objectif de ce volet lors de l’AC3 est.

  • D’une part, d’améliorer l’utilisation des ressources naturelles, et
  • D’autre part, de créer des revenus et de l’emploi dans des régions rurales.

Dans ce con­texte, des activ­ités se sont dévelop­pées par­ti­c­ulière­ment autour des sta­tions des PFST et à Beau-Séjour. Il faut dire que les don­nées con­cer­nant ces mêmes activ­ités n’ont pas été col­lec­tées systématiquement.

A Café-Lompré (PFST-CL) il y a eu des efforts pour dévelop­per la trans­for­ma­tion de café et pour l’utilisation d’une presse huile. D’autre part, la boulan­gerie est tou­jours en ser­vice mal­gré un récent incendie. En outre, le mag­a­sin com­mu­nau­taire se con­cen­tre en par­ti­c­ulier sur la vente de matériel sco­laire. Finale­ment, la cas­saverie va être réin­stal­lée lors de l’AC4 en 2017 (pro­jet AC409) en vue d’encourager la pro­duc­tion et la trans­for­ma­tion du manioc.

A Beau-Séjour, des petits moulins pour la trans­for­ma­tion de céréales ont été instal­lés et ils sont util­isés dans les com­munes de Gau­thier, Baret,

A Palmiste-à-Vin (PFST-PàV) et à Sigue­neau, les PFST con­tin­u­ent l’élevage des volailles et d’autres ani­maux, la vente des œufs et le tra­vail dans le jardin afin de pou­voir soutenir leur école sur place et la sta­tion mère.

Finale­ment, à Rivière-Froide les PFST-RF dévelop­pent l’élevage d’animaux de ferme.