Ecole Dufresney 2015 — 2019

Ecole Dufres­ney

Fonc­tion­nement de l’Ecole de Dufres­ney (AC-3–03)
Durée de l’action : La réal­i­sa­tion de l’action s’étendra sur 5 ans.
Local­i­sa­tion de l’action : Dufres­ney ; Com­mune de Car­refour, Haïti.
La com­mune de Car­refour est située à la périphérie de Port-au-Prince et s’étend très loin dans des régions rurales. Dufres­ney se situe sur un haut-plateau en région rurale, à quelque 5 km du bord des derniers quartiers de la ville, et ne peut être atteint en voiture que très dif­fi­cile­ment.
Date de créa­tion : Avril 1990
Recon­nais­sance offi­cielle : par le Min­istère des Affaires Sociales
Directeur :  Fritzner LOUIS – en coopéra­tion avec 4 autres mem­bres de la Direc­tion
Prin­ci­paux Objec­tifs : Amélio­ra­tion des con­di­tions de vie de la pop­u­la­tion de Dufresnay

Béné­fi­ci­aires : Les béné­fi­ci­aires directs sont les élèves de l’école.
Chaque année env­i­ron 350 élèves reçoivent un enseigne­ment de base (école prés­co­laire et pri­maire de la pre­mière à la six­ième année fon­da­men­tale), y inclus le fonc­tion­nement régulier d’une can­tine sco­laire.
L’école de Dufres­ney a été con­stru­ite par les moyens de l’Accord Cadre précé­dent et garan­tit la con­ti­nu­ité de la sco­lar­i­sa­tion des élèves qui ont préal­able­ment reçu une for­ma­tion assez élé­men­taire dans la salle d’une église. Elle admet un grand nom­bre d’élèves issus de familles paysannes déshéritées, même si ceux-ci ne peu­vent payer qu’un éco­lage très mod­este.
Les béné­fi­ci­aires indi­rects sont les familles des élèves qui béné­ficieront de l’éducation des enfants. En plus ces familles ont un souci en moins comme leurs enfants reçoivent un repas lors d’une journée scolaire.

Antécé­dents de l’action: L’école de Dufres­ney con­stitue le parte­naire sco­laire le plus récent d’OTM, qui a donné son accord pour le finance­ment de leur nou­velle école très sim­ple parce qu’ils étaient sur le point d’être rejetés du local de l’église et que la for­ma­tion des élèves était ainsi men­acée.
La con­struc­tion de l’école a pu être achevée dans ses par­ties les plus essen­tielles en mai 2009 et l’inauguration offi­cielle a eu lieu au début de juin 2009, et ainsi le fonc­tion­nement com­plet com­mencera en fait avec l’année sco­laire 2009–2010.
Une demande pour y financer égale­ment une can­tine sco­laire nous est par­v­enue pen­dant la pre­mière moitié de 2009, et OTM est d’accord que dans la sit­u­a­tion pré­caire des familles dans cette région la can­tine con­stitue effec­tive­ment un besoin très important.

Per­spec­tives de dura­bil­ité de l’action : Après que la pre­mière étape de la con­struc­tion de l’école a pu être achevée avec ce nou­veau parte­naire, avec cer­taines dif­fi­cultés d’ailleurs pour respecter le bud­get, mais néan­moins avec bon suc­cès à la fin, le prochain objec­tif sera de don­ner à la direc­tion de l’école le temps néces­saire pour met­tre en place leur ges­tion de l’école dans ces nou­velles con­di­tions.
En même temps le suivi néces­saire sera fait pour garan­tir une bonne qual­ité de l’éducation des enfants, d’après les pos­si­bil­ités dans le con­texte haï­tien, et à cette fin de bons con­tacts ont déjà été créés avec l’Ecole Haïtiano-Canadienne, qui se pro­file de plus en plus comme le meneur parmi nos parte­naires sco­laires pour dévelop­per de bonnes ini­tia­tives dans ce sens.
Ainsi nous nous atten­dons égale­ment au besoin de cer­taines amélio­ra­tions du bâti­ment, notam­ment pen­dant les pre­mières années. Il s’agira de cer­taines ajoutes quand même impor­tantes, étant donné que pen­dant les années 2008 et 2009 la pri­or­ité était mise sur les par­ties les plus essen­tielles de la con­struc­tion.
Cepen­dant il a été con­venu avec APAD, même avant le début de la con­struc­tion, que des mesures seront recher­chées au fur et à mesure pour qu’à long terme l’école puisse devenir indépen­dante du sou­tien financier d’OTM. Après un temps de sta­bil­i­sa­tion de la ges­tion et de la qual­ité de l’éducation il est ainsi prévu de com­mencer à par­ler d’initiatives pos­si­bles en vue d’un (de) projet(s) de créa­tion de revenus au profit de l’école, mais il faut prob­a­ble­ment prévoir 2–3 ans avant d’arriver à ce stade du chem­ine­ment con­joint entre OTM et le parte­naire local et avant de par­ler con­crète­ment de pro­jets de ce genre.
Néan­moins, pour faciliter par après l’indépendance du parte­naire, OTMcom­mence dès le début à don­ner un sou­tien aux éco­lages des élèves, et non pas de financer directe­ment les salaires des professeurs.

Coût total pour 5 ans : 123.212 €